Evénements Photo

David Hamilton, mort d’un photographe controversé

David Hamilton
Le photographe de mode anglais, célèbre pour ses flous et ses photos érotiques, a été retrouvé mort vendredi soir, à son domicile parisien. Il faisait l’objet de plusieurs accusations de viol, dont celle de l’animatrice Flavie Flament.

Il avait annoncé vouloir porter « plusieurs plaintes » dans les prochains jours, pour se laver des accusations dont il se disait victime. Finalement, il n’en sera rien. Le photographe anglais David Hamilton, 83 ans, a été retrouvé mort vendredi soir à son domicile, dans le 6e arrondissement de Paris. Selon plusieurs sources, des médicaments ont été retrouvés à proximité de son corps.

Dans sa biographie récemment parue, La Consolation (JC Lattès), Flavie Flament expliquait avoir été violée, il y a une trentaine d’années, par un célèbre photographe aujourd’hui octogénaire. Mais le délai de prescription empêchait l’animatrice de dévoiler son identité. Dans un entretien à L’Obs il y a quelques jours, elle livrait enfin le nom de David Hamilton, qui circulait déjà dans la presse. Son témoignage avait libéré la parole de plusieurs autres femmes, qui se disent également avoir été victimes du photographe, il y a plusieurs décennies.

Ce dernier était resté fameux pour ses clichés d’adolescentes, souvent nues et dans des postures lascives, baignées d’une lumière douce et enrobées de son flou caractéristique, devenu marque de fabrique. Pour certains, ses sujets avaient la grâce et la pureté des naïades de Boticelli ou de la Lolita de Nabokov. Le photographe se disait d’ailleurs fortement inspiré par le roman de l’auteur russe. Dans les années 70, son travail est alors prisé par certains cercles du monde de l’art mais ignoré par les grandes institutions. Sa renommée se répand rapidement, et le monde de la mode s’inspire largement de ses esthétiques vaporeuses et érotisantes, concentrées dans Bilitis, son premier film, qu’il réalise en 1977 d’après un scénario de Catherine Breillat. Par la suite, il avait abandonné dans ses clichés les jeunes filles dénudées, optant pour des sujets plus habillés voire même de simples fleurs.

A la fin des années 90, des affaires de pédophilie en Angleterre (où certaines de ses photos sont retrouvées au milieu de contenus pédophiles), contribuent à jeter une lumière nouvelle sur la partie de son oeuvre la plus controversée. Encore récemment, il balayait ces accusations, dans une interview au Parisien datée de 2015 : « Je suis un homme très sage. Plutôt timide. C’est tout dans la tête, ces fantasmes. (…) Dans les années 1970, je rencontrais ces jeunes filles en Scandinavie, souvent. Les parents étaient toujours d’accord. Plus maintenant. On ne peut plus prendre en photo une jeune fille. Il y a toujours la peur d’un scandale.» A l’annonce de sa mort, l’animatrice Flavie Flament s’est dite dévastée, dans un message transmis à l’AFP : « Par sa lâcheté, il nous condamne à nouveau au silence et à l’incapacité de le voir condamné. (…) L’horreur de cette annonce ne saura jamais effacer celle de nos nuits blanches.

About the author

PM Magazine

Leave a Comment